5 spécialités irrésistibles de la cuisine de Laos

0
611

La cuisine de Laos n’apprécie pas encore dans la carde gastronomique de l’Asie. Cependant, Laos dispose toujours des plats impressionnants et délicieux qui vous rendent inoubliable.

 Riz gluant (Klao niaw)

Le riz est l’aliment de base au Laos, en particulier, le riz gluant, bien que le riz ordinaire (Khao chao) et les vermicelles de riz (Khao poon) soient populaires ici. Les membres dans la famille laotienne mangent le riz avec une grande terrine commune ou un bol propre, particulièrement avec le riz gluant, la technique pour le manger est d’en faire une petite boule, que vous plongerez ensuite avec vos doigts dans des sauces.

Le chef  Deinla du restaurant de Phu Doi à Luang Prabang a partagé la manière pour créer le riz gluant le plus délicieux. Il faut macérer le riz gluant à travers la nuit avant de l’utiliser, puis laver par l’eau plusieurs fois avant d’étuver en bambou. En outre, venant à Laos, vous pouvez savourer le riz gluant de Khao Lam (servi dans des petits paniers en bambou et griller sous le feu).

  1. Laap

    Dans la langue laotienne, le laap (ou lap) signifie la chance, symbolise un vœu en paix. Le laap est une salade traditionnelle laotienne composée de viande ou de poisson haché et cuit, assaisonnée au citron vert et au piment, servie avec du concombre et beaucoup d’herbes aromatiques. Accompagné de riz gluant, c’est LE repas laotien emblématique.

  1. Tam Mak Houng

La salade de papaye verte ou le Tam Maak Houng dans le laotien. La papaye n’est pas trop mur et trop verte. Après avoir gratté en fil, on les donne au mortier et pilonner légèrement.

Les papayes vertes sont pilées avec de l’ail, du citron, du padek (résidus de poissons fermentés, souvent cru, à éviter si possible pour question d’hygiène) et du piment. Estomacs sensibles, s’abstenir à moins de le commander sans piments et sans padek.

  1. Baguette (Khao Jee)

    Cette baguette croustillante est issue de l’influence de la cuisine française au Laos et fait partie des incontournables de la « street food ». Au détour d’une rue, ne manquez pas un des nombreux stands de Khao Jee à déguster avec quelques saucisses vietnamiennes, des œufs, des tranches de carottes et de concombres accompagnées d’un filet de sauce au piment et de mayonnaise pour le meilleur déjeuner de votre vie comme le sandwich.

  2. Khao poun

Le “Khao poun” est un autre plat très connu. Il est à base de nouilles de riz arrosées d’un bouillon au lait de coco dans lequel on fait cuire ensemble du porc haché ou du poisson. Le bouillon est relevé avec des piments et des cacahouètes écrasées. Les légumes émincées, comme des pousses de bambou ou des fleurs de bananier et d’autres herbes telles que de la menthe, de la coriandre, du soja sont ajoutées. Les soupes de nouilles sont également prisées au Laos. Elles sont servies accompagnées d’une assiette de laitue, cresson, menthe, morceaux de citron vert à ajouter à la soupe.

L’expérience de découvrir la gastronomie laotienne lors du voyage au Laos.

•Si vous êtes intéressants avec la cuisine laotienne, il y a beaucoup de centre d’enseignement de la cuisine à Vientiane et Luang Phrabang pour les touristes

  • Pour expérimenter plus de gastronomies et la manière de création des ressources alimentaire à Laos, vous pouvez visiter les fermes à Vang Vieng.
  • Sylvie est un chef français à l’origine du Japon vivant à Laos depuis 1995, le maitre du restaurant Coconut Garden (Luang Prabang) et Kua Lao (Vientiane), il va vous fournir des meilleurs plats de la cuisine de Laos.
  • Le restaurant de Phu Doi à Kiridara (Luang Prabang) est un lieu idéal pour que vous puissiez savourer des spécialités et le paysage de la montagne de Phou Si.
    • Quant aux touristes aimant le “street food”, vous ne passez pas d’un petit quartier à l’Ouest du marché de nuit de Luang Prabang. Là. Vous pouvez goûter des plats délicieux et très bon marché.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here