La cité ancienne de Hoi An

0
441

LA CITÉ ANCIENNE DE HOI AN

Si vous préférez explorer des régions antiques qui apportent des traits culturels et vous ne savez pas choisir quel endroit pour visiter la suite, Hoi An est la réponse pour vous. La cité ancienne de Hội An est un monument connu à l’échelle mondiale depuis longtemps, reconnu par l’UNESCO comme patrimoine culturel mondial, une destination célèbre touristique du centre du Vietnam.

Hoi An est une ancienne ville du Vietnam. Elle est située sur la rive nord de la rivière Thu Bon dans la province de Quang Nam, sur la côte centrale du sud du Viet Nam. La ville est à environ 30 kilomètres au sud de Da Nang ville. Hoi An a été déjà connu sur le marché international avec de nombreux noms différents, tels que Lam Ap, Faifo, Hoai Pho et Hoi An.

Grâce aux éléments géographique et climatique, Hoi An était un port de commerce international très animé et c’est un lieu de rencontrer des hommes d’affaires japonais, chinois et occidentaux pendant le dix-septième siècle et dix-huitième siècle. Avant cette période, là-bas avait des vestiges sur le port de commerce de Cham. Au 19ème, à cause des inconvénients de la circulation, le port de commerce Hoi An était en récession et Da Nang a développé de plus en plus.

Hoi An a été détruit par deux guerres et cet endroit a évité d’urbaniser à la fin du 20eme siècle. En 1980, des valeurs sur l’architecture et la culture là-bas essaient connues peu à peu par des savants et des touristes. Cela fait ce lieu devenir une des sites touristiques célèbres au Vietnam.

Hoi An, une ville est connue des lanternes, des architectures antiques, du pont-pagode japonais, des foyers et de la gastronomie. Premièrement, la lanterne de Hoi An est un produit artisanal traditionnel des habitants ici. Depuis longtemps, ces lanternes ont été utilisées dans la décoration pour les maisons anciennes à la cité ancienne de Hoi An. Aujourd’hui, ces lanternes sont non seulement un produit local, mais aussi elles sont des cadeaux signifiants et des produits décoratifs dans les fêtes locales et étrangères. En particulier, elles sont exportées vers d’autres pays dans le monde.  Deuxièmement, des monuments architecturaux ici sont construits par des matériaux traditionnels comme la brique, le bois et il n’y a pas plus deux étages pour chaque maison.

Troisièmement, l’un des monuments les plus intéressants est le pont-pagode japonais. Le pont-pagode japonais est une des sites touristiques connus à Hoi An. Ce pont est construit par un telle somme des hommes d’affaires japonais au 17ème siècle, donc parfois on l’appelle aussi le pont Japon (un autre nom). Le pont a été construit en 1593 pour relier les quartiers habités par les communautés chinoises et japonaises. Chaque extrémité est gardée par un couple de statues, figurant des chiens d’un côté et des singes de l’autre.

Quatrièmement, la résidence de Chinois à l’étranger est appelée le foyer. À Hoi An, il existe 5 foyers correspondant à 5 populations des Chinois: Phúc Kiến, Trung Hoa, Triều Châu, Quỳnh Phủ, Quảng Đông. Ces foyers sont assez grande échelle, se compose d’une grande porte à l’arrière, une cour large avec des plantes ornementales, les rocailles, deux maisons secondaires pour le culte Tả thần et Hữu thần, puis c’est un lieu pour pratiquer les rites, enfin c’est église. Décorés pointilleux, détaillé avec cadre en bois sculpté, doré. Phúc Kiến est le plus grand foyer à Hội An.

Dernièrement, la richesse, la diversité de l’âme des habitants à Hoi An s’exprime aussi dans les plats traditionnels tels que « cao lầu, hoành thánh, bánh tổ, bánh ít gai » depuis longtemps. Cela attire le marché de pied des touristes locaux et étrangers.

Donc, Hoi An est un site touristique où on devrait visiter si on a une occasion à l’arrivée du Vietnam.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here